CINQUANTENAIRE F2QH:
1973 : PREMIER MONITEUR SSTV



MONITEUR SSTV 1973
MONITEUR SSTV A TUBE 5FP7
J'ai retrouvé mon premier moniteur dans mon grenier, 38 ans après sa fabrication. Il était équipé d'un tube de radar au phosphore P7, dont la rémanence dépassait 11 secondes. L'image se déroulait en 8 secondes jusqu'à l'apparition de la suivante. Le spot de couleur bleue était très fin, la trace étant de couleur "caca d'oie", les lignes un peu visibles, mais le suspense aidant, le signal audio modulé entre 1200Hz et 2400Hz étant audible dans le casque, la lumière de la station éteinte, l'ambiance était particulière, nous avions une fenêtre de 8 x 8 cm sur le monde
SSTV 1973 RECEPTION STATION SUISSE HB9...
RECEPTION D'UNE STATION SUISSE
Les radioamateurs suisses se sont souvent distingués en SSTV . Toutefois cette image n'est pas parfaite : La seule méthode consistait à faire une pose avec un appareil photo 24x36 pendant les 8 secondes de déroulement de l'image. La qualité était nettement meilleure en direct, comparable à celle d'une photo d'identité. Pas si mal pour une transmission parmi les innombrables stations de la bande 80m un week end de 1974!
SSTV 1973 RECEPTION DES 73's DE LA STATION SUISSE
RECEVEZ MES 73's
Nous n'avions pas de générateurs de caractères au clavier, du moins je n'en n'ai jamais entendu parler. Il fallait donc dessiner des cartons en gros caractères pour passer son PRENOM, son QTH, le report RST, transmettre ses amitiés (d'où ce panneau 73). Il fallait faire vite, et il arrivait que le haut de l'image soit le début d'un carton et le bas la fin d'un autre carton! Mon carton d'appel général représentait un gros chien BOXER (c'est mon chien préféré), tenant un panneau avec CQ DE F2QH....PSE K!
SSTV 1973 FACE AVANT SU MONITEUR F2QH
NOMBREUX REGLAGES
La face avant du moniteur comportait de nombreux réglages qui permettaient d'optimiser la réception: CONTRASTE - LUMINOSITE-NIVEAU DE SYNCHRO - FREQUENCE LIGNES (en général 120 lignes pour les USA, 128 lignes pour les stations européennes) - AMPLITUDE HORIZONTALE - CENTRAGE HORIZONTAL - CENTRAGE VERTICAL - AMPLITUDE VERTICALE, et surtout, un bouton rouge "RE-TRIGGERING" permettant de synchroniser manuellement le départ de l'image, par exemple en cas de QRM et de perte du top de syncrhonisation "image".
Reception SSTV en 1973
TRAFIC SSTV
Je me souviens de la première station qui est apparue sur l'écran de mon 5FP7 : il s'agissait de la station finlandaise OH5RM très active sur 14230 KHz. Son signal toujours puissant permettait une réception impeccable. Un soir, il me fit voir l'intérieur de sa salle de séjour, ses rayons de bibliothèque, son épouse et sa fille qui bobinaient de la laine. Malgré la définition de 128 lignes, il était possible de lire la tranche des bouquins!
Moniteur SSTV 1973
LE DX SSTV
Echanger des images avec des stations à longue distance, c'est l'intérêt principal de la SSTV. Les gammes des 20m - 15m et 10m s'y prêtent particulièrement bien. Un soir d'octobre, mon antenne verticale 4BTV récemment nettoyée est fixée au ras du sol pour réglages. Je lance CQ sur 14230 KHz avec mon panneau "BOXER" et passe en réception. La trace de mon 5FP7 laisse apparaître successivement : "F2QH" puis "DE", puis "ZL4PJ". Je n'en crois pas mes yeux, les antipodes, c'est l'ami Bronc, d'Invercargrill au sud de la Nouvelle Zélande qui me répond. Deux semaines plus tard, ce sera Yokohama, puis de nombreuses stations américaines.
MONITEUR 1973_DEVIATION_CONCENTRATION
TUBE 5FP7 : DEFLEXION ET CONCENTRATION
Le tube de radar 5FP7 diffèrait nettement des tubes de téléviseurs. La concentration du faisceau était de type électrostatique par aimants permanents. L'angle de déviation était de 55 degrés, donc rien à voir avec les 70° - 90° voire 110° des tubes classiques. Je tentai de modifier un bloc de déviation de 70° par écrasement, puis je trouvai dans les surplus deux aimants toroïdaux que je montai sur des vis sans fin. Le réglage était souple et permettait d'atteindre une finesse extrême du spot. La distorsion de l'image était peu perceptible...ouf!
MONITEUR 1973_DEVIATION_CONCENTRATION
PRECAUTIONS :
Obtenir une concentration très fine du spot, c'était bien, mais attention à ne pas griller la surface du tube en cas de panne de la déviation, voire ne pas faire imploser le tube par échauffement. Il fallait aussi interdire l'allumage du spot lors du retour de celui-ci du coin droit de l'image au coin haut gauche, pour éviter de tracer un ligne oblique du fait de la rémanence.
F2QH_moniteur_aimants de concentration
CONCENTRATION MAGNETIQUE
Ceci est le bloc de concentration à aimants permanents. La mise au point se faisait en jouant sur la position de l'ensemble par rapport au col du tube, et par écartement des deux aimants à l'aide de la vis sans fin. Les deux aimants devaient être maintenus rigoureusement parallèlement, et les réglages agissaient chacun l'un sur l'autre. Après maints tâtonnements, le bon réglage resta stable dans le temps.
F2QH_moniteur_aimants de concentration

CONCENTRATION MAGNETIQUE
Autre vue des aimants permanents. Je serais curieux de vérifier si les réglages ont bougé après un séjour de 30 ans dans le grenier, mais il faudrait refaire l'alimentation 1500 volts obtenus par mutliplicateur de tension.
F2QH_moniteur SSTV_dessous
CÂBLAGE DU MONITEUR
Le câblage a été réalisé sur une plaquette à trous en bakélite. L'ensemble étant équipé de transistors et de composants conventionnels, le câblage ne présenta aucune difficulté. Par contre, les transistors étaient de provenance professionnelle (MOTOROLA), et les mesures furent conformes aux prévisions. Deux selfs de 88 mH sur tore provenant de radiotélétypes et deux condensateurs de précision 1% constituaient le discriminateur FM et le séparateur de synchro.
F2QH SSTV 1973 ENSEMBLE MONITEUR ET CAMERA
ENSEMBLE MONITEUR ET CAMERA
Voici l'ensemble moniteur et caméra. Par ailleurs il y avait deux éléments séparés : un convertisseur FSTV vers SSTV (625 lignes/128 lignes), une mire-générateur de synchro. Les raccordements se faisaient par connecteurs professionnels SOURIAU: C'était du costaud, pas très esthétique il est vrai, mais rien à voir avec les petits connecteurs en plastique actuels !
HAUT DE PAGE