CINQUANTENAIRE F2QH:
1973 : TELEVISION A BALAYAGE LENT - MIRE/GENERATEUR DE SYNCHRO



F2QH_mire_coffret
MIRE SSTV-GENERATEUR DE SYNCHRO
Au tout début, la caméra pouvait fonctionner de manière relativement autonome, mais une mire en carton placée devant la caméra n'était pas l'idéal. Il fallait des bases de temps précisément définies, que seuls des circuits logiques permettaient d'obtenir. Ainsi, les signaux de synchro étant parfaitement calibrés, il devenait possible de les utiliser pour une seconde caméra lecteur et éventuellement un générateur de caractères.
F2QH_mire_coffret ouvert_dessus
VUE DE DESSUS
La mire-générateur de synchro était entièrement autonome, avec son alimentation secteur incorporée. Pour les réglages fins j'utilisais des potentiomètres ajustables professionnels SFERNICE. Tous les circuits intégés étaient montés sur supports. En face avant, trois commutateurs à 12 positions permettaient de combiner les signaux, et de générer toutes sortes de grilles et de dégradés de gris.
F2QH_mire_coffret cicuit
MISE EN COFFRET
Le coffret était constitué de deux demi coques permettant un accès aisé aux deux faces du circuit imprimé sous tension.
F2QH_mire_ci_dessus
VUE DE DESSUS DU CIRCUIT IMPRIME:
On distingue l'alimentation secteur incorporée avec son transformateur et son gros condensateur de filtrage, le régulateur LM317 sur son circuit refroidisseur, le circuit imprimé avec les potentiomètres ajustables SFERNICE, le câblage des 3 commutateurs à 12 positions Lörlin.
F2QH_mire_ci
CICUIT IMPRIME VU DE DESSOUS
Le circuit n'était pas une oeuvre d'art : il fut réalisé par décalcomanie sur la surface cuivrée, et plongé directement dans le perchlorure de fer. Il n'y avait pas d'imprimante ni de logiciels pour la réalisation de circuits imprimés à l'époque. Puis honnêtement, j'étais tellement pressé de mettre le montage sous tension...
F2QH_mire_ci_dessous
UN PEU PLUS PRES :
Au moins, il n'y avait pas de risques de court-circuits entre les pistes ! J'ai apprécié de pouvoir connecter les pointes de touches de l'oscilloscope et du multimètre des deux côtés du montage.
CONVERTISSSEUR FSTV SSTV DANS COFFRET FER BLANC GALETTES DE PLEBEN
LE CONVERTISSEUR FSTV/SSTV A ECHANTILLONNAGE
Ceci n'est pas la photo d'origine, mais l'aspect extérieur du convertisseur était exactement le même, à une seule exception : Il y avait quelque chose dedans ! un grand circuit en bakélite à pastilles, similaire à celui du moniteur 5FP7. En face avant, au milieu de l'inscription circulaire, il y avait la prise BNC d'entré vidéo FSTV 625 lignes en provenance de la caméra. Le convertisseur était entièrement équipé de composants discrets, notamment des transistors inconnus achetés en petits sacs pour une bouchée de pain chez RADIO PRIM. Le convertisseur m'assura un service sans faille pendant une dizaine d'années (çà a du bon les transistors...),
HAUT DE PAGE