STATION RADIOAMATEUR F2QH :
LE CINQUANTENAIRE!

F2QH/mobile F2QH/portable

SM-F2QH-M 2005 F2QH/P Pic Saint Loup 2011

J'ai toujours été attiré par le trafic radio en mobile ou en portable. Ce fut sans doute grâce à F3DJ, premier radioamateur à obtenir le DXCC (100 pays confirmés) en voiture, avec une antenne de dimensions réduites (émetteur et récepteurs AM GONSET et antenne MASTER MOBILE de 2m60) que j'entendais régulièrement en AM sur 15m en liaison avec des stations très lointaines.

Je tombai aussi en admiration devant des réalisations personnelles d'amateurs chevronnés comme F3PD, F8JS, F2KY, et bien d'autres dont l'efficacité n'avait rien à envier à celle des équipements commerciaux.

DE 1965 à 1968 : équipement de ma première voiture, une RENAULT R8 MAJOR :
Cette Renault 8 était de couleur gris-anthracite ce qui lui valut d'être souvent confondue avec les voitures PI de la Police qui sillonnaient les routes à l'époque et nous mettait parfois dans des situations hilarantes ! Ceci nous procure des conditions de sécurité évidentes...

A l'époque, il faut prendre le fer à souder et la perceuse pour réaliser entièrement le matériel. Celui-ci comprend :

L'EMETTEUR :
Le levier de vitesse au plancher pose un problème d'intégration. Je réalise donc l'émetteur dans un coffret adapté à la forme de l'espace entre les deux places, sans gêner le débattement du levier de vitesse, et surtout pas les jambes de la passagère...

L'émetteur comporte : un VFO GELOSO G104-S avec tubes 6AU6 et 7363, un tube de balayage ligne de télévision au final type 6FN5 (ou EL300), un circuit en PI Geloso, un modulateur CLAMP avec un second tube 6FN5 précédé d'un préampli micro à tube 12AX7.

L'alimentation 600V/250V est fournie à partir du 12 volts de la voiture par un oscillateur 400 Hz à deux transistors de puissance au germanium 2N174 et un transformateur de fabrication maison au moyen d'une chignole à main bloquée dans un étau, enroulements totalement imprégnés, noyau C-Core IMPHYSIL. Il est constitué d'un primaire à trois enroulements et d'un secondaire haute tension à plusieurs prises, délivrant 250 volts sous 400 Hz, ce qui après doubleur de tension Latour et filtrage délivre 300V et 600V continu. Après mon premier accident avec ma Renault 8, et un trajet sous des trombes d'eau entre Paris et Angers, l'alimentation logée dans le coffre avant se retrouvera totalement immergée. Après une nuit de séchage sur un radiateur de chauffage central, l'alimentation repartira pour plusieurs années!

Un compartiment reçoit la tête HF de réception comprenant un rotacteur de télévision à 12 positions dont une barrette sur deux a été supprimée pour supporter un quartz des surplus type FT243 par gamme de fréquences travaillant en oscillateur local fixe (en fondamentale ou overtone), un étage HF à transistor "Drift" au germanium AF115, un premier changeur de fréquence à AF115, une sortie par transfo sur la fréquence intermédiare de 1600kHz. Les quartz de la série FT243 n'offrant qu'un choix limité de fréquences, certains sont modifiés par abrasion à la toile Emeri ultra fine pour monter en fréquence, soit par ajout de mercurochrome pour diminuer la fréquence. Plusieurs d'entre eux seront sacrifiés, car après un tel traitement, le mode overtone n'est plus utilisable.

Lors de vacances en 1966 à Quiberon, un second mobile équipé d'une antenne BA5 sur Renault 8 également, mais avec un émetteur et un récepteur professionnels GONSET viendra me rejoindre, et nous effectuerons quelques contacts comparatifs, les deux voitures étant stationnées parallèlement, depuis le bout de la presqu'île. Les reports seront identiques, ce qui me rassurera, mais mon premier étage de réception à transistor AF115 ne supportera pas le champ intense rayonné par la station voisine ! J'ajouterai ensuite deux diodes tête-bêche de protection.

F2QH_M_SOUILLAC-F2KH et F5FS (1970) DL/F2QH/M Autobahn Hambourg/Munich (1970) DL/F2QH/P Août 1970 Bad Segeberg (nord de Hambourg)

LE RECEPTEUR :
Dans un boîtier compact, c'est un simple récepteur 1600KHz, avec 2 étages Moyenne fréquence 455KHz à transistors AF117, suivis d'un détecteur de produit à pont de diodes 1N34. La partie BF comprend un transistor OC71+un OC72+transformateur AUDAX+push-pull de 2 x OC74, sortie sur transformateur AUDAX pour Haut-parleur de 2,5 ohms. La faible puissance délivrée de 1,5 watt rend l'écoute difficile, surtout à cause du moteur arrière de la Renault 8. J'ajouterai un booster de 15 watts (kit EURELEC), avec entrée et sortie en 2,5 ohms sur transformateurs, push-pull de 2 transistors ASZ16. Compte-tenu de la proximité entre l'antenne et le moteur arrière, les bougies de la Renault 8 seront blindées par des capots spéciaux trouvés chez un spécialiste de la Place de la Nation à Paris, des tresses de masse et des contacts étoilés assureront la continuité électrique entre les parties mobiles, les roues et la masse de la voiture

L'ANTENNE :
Mon choix se porte sur l'antenne BA5 fabriquée par F9BL, pour sa légèreté et sa robustesse (brin inférieur et fouet en ZICRAL (alliage d'aluminium et de zinc), selfs interchangeables noyées dans de l'ARALDITE sous tube de PVC de 32 mm, embase en ZICRAL sans ressort. J'utilise toujours cette antenne, 46 ans plus tard, car après plusieurs essais, je n'ai pas trouvé d'antenne aussi discrète et robuste, quant aux résultats, je cite plus loin quelques QSO's mémorables.

DE 1972 à 2005 :
TRANSCEIVER SOMMERKAMP TS288A. Certes cet émetteur-récepteur BLU-AM-CW comporte encore 3 tubes en sortie (7363+ 2 x 6JS6C), mais son alimentation mixte 12V/220V incorporée, et sa grande tolérance aux désadaptations d'impédance est tout à fait adapté pour l'utilisation en camping. Je le monterai pour la première fois sur ma Peugeot 304 (vitesses au volant), ensuite sur mes RENAULT 16, mais je ne pourrai plus l'utiliser sur des voitures plus modernes avec console et levier de vitesses au plancher. De 1988 à 1999, je ne ferai plus que du portable. Toutefois, malgré son ancienneté, j'utiliserai à nouveau le TS288A en mobile jusqu'en février 2005, notamment lors d'un raid en 4x4 sur les routes enneigées de Suède et de Norvège.

1972 : F2QH/M Peugeot 304 - TS288A 1972 : F2QH/M Peugeot 304 - TS288A 1973 Pointe du Raz (29) Renault 16

ANTENNE :
Toujours la fidèle BA5de F9BL, mais W3DZZ ou G5RV V inversé sur mât de fibre de carbone en position stationnaire.

A PARTIR DE 2005 :
1/ en QRP : émetteur-récepteur 5 watts YAESU FT817A, pour les gammes décamétriques - VHF - UHF
2/ en QRO : transceiver KENWOOD TS2000, installé dans le coffre du 4X4, télécommande entre les sièges avant KENWOOD type RC2000, reliée au TS2000 par câble RJ45. Cette solution avec télécommande me donne toute satisfaction et me permet toutes sortes de configurations.

2007 : F2QH/P (60) WORLD WIDE DX CONTEST 2006 WWDX CONTEST QRP 3 watts (FT817A) F2QH mobile VHF UHF 2007 au  MONT VENTOUX.jpg

F2QH/M > 2005 : TS2000 et telecommande RC2000

ANTENNES :
. En mobile, toujours la fidèle BA5, qui sera remplacée prochainement par une antenne SCREWDRIVER de conception maison, (un premier exemplaire de qualité professionnelle a été réalisé de main de maître par Jef F5FS, bien plus courageux que moi) : "j'en ai rêvé, Jef l'a faite !"
. En portable : G5RV ou FD3 en V inversé. Toutefois, il est prévu que la SCREWDRIVER puisse aisément être déposée de la voiture pour fixation sur la caravane ou un pied de sol avec des radians


QUELQUES QSO's SOUVENIRS :

Sur la bande des 80m :
. QSO 100% sur toute la route entre Paris et Royan en juillet 1974 avec François F5FB, et Guy F3BL
. QSO 100% en mobile uniquement en télégraphie CW (avec manipulateur DYNA MANIFLEX) durant tout le voyage entre Sarlat (24) et l'ami Serge F6ARD à Argenteuil (95)
. En Août 1973 sked quotidien matin et soir entre F2QH/M à la pointe du Raz et l'ami Claude F6AWP/OE/M en Autriche
. En Août 1974 l'inverse, F6AWP/M à Amboise, F2QH/OE8/M en Karinthie, au sud de l'Autriche près de la frontière yougoslave.
. Depuis Genève, au bord du lac, pendant la conférence WARC 1974, QSO avec F6DDP de Franconvile (95), report de 59+40dB de part et d'autre.

Sur 20 mètres, plusieurs stations du Pacifique VK - ZL - FK8, parfois avec caravane attelée, etc..ainsi qu'un sked journalier mémorable en Août 1972 depuis le fond des Gorges de la Dourbie (Aveyron) et 5R8CO à Madagascar

J'ai conservé cette antenne, que j'ai appréciée notamment lors d'un Raid en 4x4 en hiver en Suède et en Norvège en 2005.

EN PORTABLE :

Adepte du camping en caravane, j'aime tout particulièrement m'installer sous l'auvent, soit avec le TS2000, soit avec le FT817A pour le trafic en QRP. Le timon de la caravane reçoit un mât de télévision en 3 tronçons BALMET supportant les antennes pour les bandes décamétriques qui peuvent être une FD3, un dipôle pour la bande des 15 mètres, ou une G5RV. En itinérant, le mât Balmet est remplacé par une canne en fibre de carbone. Ces antennes sont rangées dans des malettes en bois extra-plates, ainsi que l'échelle à grenouille de la G5RV constituée par un ruban ajouré de 450 ohms.
C'est ainsi qu'en octobre et novembre 2007, auprès de mon radiateur de chauffage au gaz, j'ai osé me lancer dans le WORLD WIDE DX CONTEST en tout petite puissance, avec le FT817A alimenté par...son chargeur de batterie ! Ne délivrant que 3 watts environ, le contest phonie se termina par une belle extinction de voix : il fallait crier fort pour être entendu en Amérique du sud! En télégraphie, le taux de réponse était assez proche de celui d'une station classique de 100 watts. Dans les deux cas, en l'espace de 5 à 6 heures, tous les continents ont été contactés, à l'exception de l'Océanie.

HAUT DE PAGE